AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Tsuki no Kioku

Souvenir de la Lune 3.3 Cinq Ans
 

Partagez | 
 

 Bal de givre à New York -- Fabrice Colin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kohaku
Chevalier du Néant
Chevalier du Néant
avatar

Nombre de messages : 6122
Date d'inscription : 27/08/2010
Féminin
Localisation : la-la-land !
Humeur : Rha mais rhaaaa quoi !

MessageSujet: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Mer 29 Aoû - 22:37

Bal de givre à New York


Auteur : Fabrice Colin
Pays d'origine : France
Genre : Fantastique (?)
Editeur : Albin Michel
Date de parution : 2011
Public visé : adolescentes
Synopsis :Tout commence quand l’héroïne, Anna Claramond, 16 ans et quelques, se fait renverser par une voiture à la première page. Débute alors une sorte d’histoire d’amour avec le conducteur, Wynter, qui a presque tout du prince charmant. Seul problème : sous le choc, Anna ne se souvient presque plus de rien, seul son nom lui est familier.

Avis : Ce livre se divise, je pense, en 3 parties, très inégales tant en longueur qu’en qualité :
- Les deux premiers tiers sont époustouflants. On ne sait absolument pas sur quel pied danser avec l’histoire. Elle apparait comme un mélo facile, une sorte de conte ultra-romantique avec moult clichés dérisoires (Clara est bien vite transformée en une sorte de « princesse des romans à l’eau de rose » (c’est pas moi qui le dis, c’est elle !)), mais on a quand même beaucoup d’indices qui nous font douter que ça ne soit que ça. Ensuite, il y a bien sûr le problème de la mémoire, puisque l’héroïne n’en a presque pas (elle se souvient de quelques petits trucs, comme par à coup, par exemple si on lui demande le nom de ses parents elle ne s’en souviendra pas, mais si elle leur parle elle va tout de suite utiliser leur nom naturellement), elle perd quasiment son identité, et au final on ne sait pas vraiment qui elle est. Ensuite, il y a aussi la notion d’espace et de temps qui sont complètement floues : ça se passe à New York, aucune ambigüité là-dessus, mais une ville qui nous est étrangère, et dont n’arrive pas à savoir quand est-ce que toute l’histoire se passe. Tout ce flou est bien intriguant, mais est-il bon à lire ? Oui. Et ce grâce à l’écriture. C’est une écriture que je trouve très originale, et qui fait sens avec le récit et l’atmosphère (c’est-à-dire que c’est pas du tout écrire de façon originale juste pour écrire de façon originale). Un critique a dit qu’on sortait de ce livre comme « anesthésié », et c’est complètement vrai. Tout est glacé (au sens propre aussi, puisque c’est le début de l’hiver et que Wynter a une passion pour cette saison, et je dois dire que cette atmosphère est superbement retransmise, on s’y croit), figé, la réalité apparait comme déformée, ce qui fait que les frontières entre réalité et conte semblent abolies. Quant à l’héroïne, au travers de qui ont voit toute la scène, elle semble n’avoir que des perceptions et aucune intériorisation, c’en est troublant, elle est complètement dépassée par ce qui s’arrive, et du coup, on arrive plutôt bien à s’identifier (malgré que des fois, bon, elle soit carrément pas crédible et carrément limite conne -.-‘). Bref, c’est léger, surtout au niveau histoire qui est presque mièvre, mais la prose est magnifique, avec une atmosphère très onirique que j’ai beaucoup appréciée.
- Le dernier tiers s’éloigne plus du conte de fée (je précise qu’il n’y a tout de même jamais eu de fée), devient plus angoissant, plus mystérieux, des révélations au compte-goutte, de l’action, des personnages masqués … ça pourrait être bien, mais c’est une direction que prend l’auteur tout seul, et on ne l’y accompagne qu’à regret. Tout est un peu confus (dans le mauvais sens du terme cette fois), les cheminements des personnages sont plus difficiles à suivre et moins crédibles. C’est vraiment le point culminant à la fois au niveau action et au niveau interrogation : qui sont les gentils, qui sont les méchants, où fuir … Mais si ça s’éloigne du conte, ça ne veut pas dire pour autant qu’on se rapproche de la réalité, au contraire, le monde semble de plus en plus incompréhensible, fait de métaphores douteuses … En fait, on est de plus en plus paumés (voire complêtement largués). Et puis c’est …
- L’épilogue. Alors là c’est THE rebondissement-final-de-la-mort-qui-tue-du-bidon. Personnellement, je dois dire que je ne m’y attendais pas du tout, mais que ça m’a complètement déplu. On sort définitivement de toute l’atmosphère irréelle du livre pour faire face à la réalité moche et mièvre et mal écrite. Bref : nul, caca, mauvais. Seul point positif : ça éclaire toute l’histoire et permet de lui donner son vrai sens.


En conclusion, je conseillerais ce livre si vous êtes sensibles à une jolie écriture et aux ambiances oniriques, mais si vous voulez lire une véritable histoire, dont les ficelles sont plus subtiles par exemple, et les personnages plus attachants et crédibles, lisez autre chose.

Revenir en haut Aller en bas
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Jeu 30 Aoû - 12:10

Jolie critique ! :O
sinon pour parler du livre, il me semble que j'étais déjà tombée dessus quand je cherchais quelque chose à lire et qu'après avoir lu la quatrième de couverture, ça m'avait pas moult tentée. Mais ta critique des 2/3 donne envie quand même, surotut que j'aime bien l'hiver comme saison en plus xD.
enfin si jamais j'ai l'occasion, je le lirai peut être, sinon, non.
Merci pour la fiche (et la critique moult complète et constructive ! =D)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku
Chevalier du Néant
Chevalier du Néant
avatar

Nombre de messages : 6122
Date d'inscription : 27/08/2010
Féminin
Localisation : la-la-land !
Humeur : Rha mais rhaaaa quoi !

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Ven 31 Aoû - 14:12

Ca me fait trop moult plaisir ce que tu dis là madame ! (surtout que j'avais l'impression de l'avoir fait vite fait mal fait, alors je pensais que j'allais plus dégouter les gens de le lire que leur donner envie >.<) Enfin bref, du coup, si un jour tu le lis, j'aimerais bien qu'on papote un peu du dénouement, parce que je suis moult choquée et enquestionnée en fait (et j'ai peiné à trouver un adjectif assez neutre pour ne rien dire).
Revenir en haut Aller en bas
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Mer 5 Sep - 11:31

hum oki, il faudra que j'aille voir à la bibliothèque si il y est ^^
je te tiendrai au courant de toute façon Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Howaitonaito
Berger de la Lune
Berger de la Lune
avatar

Nombre de messages : 4135
Date d'inscription : 24/09/2011
Masculin
Humeur : exténuation active

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Mer 5 Sep - 15:36

Tu devrais vraiment essayer d'écrire une critique one day. Tu t'en tire super bien Smile

Pour ce qui est du livre, ton avis donne à la fois envie de le lire et à la fois pas ; c'est sans doute normal vu la dualité de qualité que tu soulèves. Personnellement les points que tu évoques me donnent plus pas envie de le lire que l'inverse, mais c'est personnel.

Good fiche en tout cas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.geeks-curiosity.net
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Jeu 13 Sep - 11:48

Bon alors je l'ai lu. Oui je l'ai trouvé à la bibli (d'ailleurs j'ai moult cherché, il était marqué comme étant en rayon, sauf qu'il y était pas. Du coup j'ai fait toutes les tables avec les nouveautés et il était sur la dernière table (que j'ai aussi eu du mal à trouver)) !

Bref, mais c'est de la merde !
J'ai pas aimé What a Face Je me suis ennuyée du début à la fin en gardant en mémoire "fais le pour Kohaku, fais le pour Kohaku" xD. Nan j'exagère (à peine), parce que le seul truc bien dans ce bouquin, c'est que c'est joliment écrit.

J'suis quand même relativement d'accord avec ce que t'as écrit. Sauf que moi j'ai pas trouvé ça époustouflant. En plus c'est prévisible. (dès la moitié du livre, tu commence à comprendre, sauf que Anna elle est trop débile et elle pige toujours kedal).

Bon c'est bien fait dans le sens où l'auteur sait exactement où il veut nous emmener et du coup tous les éléments se recoupent à un moment donné. Sauf qu'entre temps et bah c'est trop n'importe quoi, y'a pas de contexte, ça oscille, alors t'as beau te dire que oué, c'est voulu cette atmosphère de "je sais pas où on est mais on y est, et tient si je rajoutais un manchot qui fait voler des objets ? Oué ça va être bien." et ben ça colle pas quand même. La héroine est amnésique, okay. Sauf qu'elle se pose pas du tout de questions. Nan c'est cool. Et puis les personnages sont plats (surtout les principaux, parce que les secondaires, y'en a qui sont plutôt intéressants mais pas assez développés). Bon c'est fait exprès tout ce mystère, hein. Sauf qu'à un moment tu te dis, "nan, enfait je me fais chier." (à la page, genre 20 ? xD). Nan je me suis vite ennuyé du manque de profondeur et des réactions catalogués de Anna et puis si encore l'histoire d'amour était jolie. Mais non. Enfin, c'est plus complexe que ça quand même, c'est pas non plus vraiment une histoire d'amour, même, mais bon, toujours est-il que c'est chiant. L'atmosphère se veut onirique et pourtant d''un côté c'est hyper terre à terre. Du coup, on s'envole pas. C'est froid, c'est glacé, c'est morbide, c'est malsain, presque. Et puis ça m'a énervé aussi, l'autre comment elle se laisse trop ensorcelée quoi (bon c'est le principe de la chose mais bon quand même xD). Et puis dans les 2 premières parties, tout va trop vite .Là encore on se rend bien compte que c'est fait exprès mais bon, même si on comprend le but on est pas obligé d'en apprécier le voyage pour autant. On a l'impression d'être balladé sur une autoroute tellement c'est rapide, plat et ennuyant, et qu'on regarde défiler l'histoire par la fenêtre sans qu'elle nous concerne vraiment, en s'endormant et se réveillant périodiquement pour se rendre compte qu'on sait plus où on est ni où on va. Et puis que y'a pas de chauffage dans la voiture et qu'il fait froid xD.
Bon la troisième partie m'a moins dérangé, parce qu'elle se bouge enfin, ça a juste confirmé ce que je pensais depuis pas mal de temps déjà.
Spoiler:
 
et puis sinon voilà.
J'dois vous avouer que j'ai lu pas mal de pages en diagonale xD

et je pensais pas que l'auteur était français, ça m'a surpris ! il a fait pleins d'autres trucs aussi ! (bon pas forcément connu, mais des trucs qui ont l'air plus cool que Bal de Givre quand même xD)

voilà voilà, je vous le conseille pas ! What a Face

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kinoko
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 12314
Date d'inscription : 31/08/2008
Féminin
Age : 26
Humeur : akada miamiam

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Ven 14 Sep - 10:21

J'aime bien ta critique et la comparaison avec l'autoroute, c'est très joli ! What a Face

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://tsuki-no-kioku.forumactif.org
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Ven 14 Sep - 11:15

XD merci !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Howaitonaito
Berger de la Lune
Berger de la Lune
avatar

Nombre de messages : 4135
Date d'inscription : 24/09/2011
Masculin
Humeur : exténuation active

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Ven 14 Sep - 14:55

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.geeks-curiosity.net
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Ven 14 Sep - 18:44

voilà. exactement !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku
Chevalier du Néant
Chevalier du Néant
avatar

Nombre de messages : 6122
Date d'inscription : 27/08/2010
Féminin
Localisation : la-la-land !
Humeur : Rha mais rhaaaa quoi !

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Mar 18 Sep - 20:58

Karasu a écrit:
Bref, mais c'est de la merde !
J'ai pas aimé What a Face Je me suis ennuyée du début à la fin en gardant en mémoire "fais le pour Kohaku, fais le pour Kohaku" xD. Nan j'exagère (à peine), parce que le seul truc bien dans ce bouquin, c'est que c'est joliment écrit.

J'suis quand même relativement d'accord avec ce que t'as écrit. Sauf que moi j'ai pas trouvé ça époustouflant. En plus c'est prévisible. (dès la moitié du livre, tu commence à comprendre, sauf que Anna elle est trop débile et elle pige toujours kedal).
Whaaat ? j'avais carrément dit que c'était époustouflant ? J'étais d'humeur généreuse j'imagine ^.^' Nan , mais c'est vrai que Anna, mais ste niaiseuse quoi ! Mais du coup, ça me faisait douter de ma propre capacité de jugement des fois, vu que c'est elle la narratrice, je me disait bien qu'elle devait avoir plus raison que moi qui n'étais pas dans l'histoire, mais en fait non xD

Karasu a écrit:
Bon c'est bien fait dans le sens où l'auteur sait exactement où il veut nous emmener et du coup tous les éléments se recoupent à un moment donné. Sauf qu'entre temps et bah c'est trop n'importe quoi, y'a pas de contexte, ça oscille, alors t'as beau te dire que oué, c'est voulu cette atmosphère de "je sais pas où on est mais on y est, et tient si je rajoutais un manchot qui fait voler des objets ? Oué ça va être bien." et ben ça colle pas quand même. La héroine est amnésique, okay. Sauf qu'elle se pose pas du tout de questions. Nan c'est cool.
Exactement ! Sur le coup, c'est vrai que c'est ultra chiant, mais quand t'arrive à la fin, j'aime bien que ça prenne tout son sens en fait ! Mais c'est vrai que toute la deuxième partie part juste en cacahouète (sans vouloir faire de racisme anti-arachidien)
Spoiler:
 

Karasu a écrit:
Et puis les personnages sont plats (surtout les principaux, parce que les secondaires, y'en a qui sont plutôt intéressants mais pas assez développés).
Certes moult. Enfin, ça dépend : le Masque, tu l'inclus dans la liste des intéressants mais pas assez développés ou dans celle des chiants ? Nan, parce que sérieux, plus inutile y'a pas ! (enfin si, y'a, mais c'est un motif sérieux de procès). J'ai juste pas compris son rôle, ni pourquoi il se pointait ni rien en fait ! C'est d'ailleurs pour ça que quand ça commence à parler pas mal de lui ça saoule. La vieille et le mioche sont choupis par contre, j'aime bien.
Karasu a écrit:
Bon c'est fait exprès tout ce mystère, hein. Sauf qu'à un moment tu te dis, "nan, enfait je me fais chier." (à la page, genre 20 ? xD). Nan je me suis vite ennuyé du manque de profondeur et des réactions catalogués de Anna et puis si encore l'histoire d'amour était jolie. Mais non. Enfin, c'est plus complexe que ça quand même, c'est pas non plus vraiment une histoire d'amour, même, mais bon, toujours est-il que c'est chiant.
Moult. L'histoire, c'est vraiment carrément pas me point fort ^^ D'où le rattrapage (à mon goût, mais apparemment pas du tien) in extremis par l'écriture.

Karasu a écrit:
L'atmosphère se veut onirique et pourtant d''un côté c'est hyper terre à terre. Du coup, on s'envole pas. C'est froid, c'est glacé, c'est morbide, c'est malsain, presque. Et puis ça m'a énervé aussi, l'autre comment elle se laisse trop ensorcelée quoi (bon c'est le principe de la chose mais bon quand même xD).
Okay, ça aussi c'est un des trucs qui m'avait le plus génée, genre c'est ultra poétique et chou et onirique et tout ce que tu veux, et l'héroine est matérialiste au possible, y'a des descriptions des élites et des bals hyper chiantes ... Quand à l'ambiance froidée, j'avais hyper bien aimé au début ! (bon, à la longue, ça devenait vite répétitif, mais j'ai trouvé ça pas mal quand même, et surtout hyper cohérent avec toute l'histoire quand on regarde en arrière.
Karasu a écrit:
Et puis dans les 2 premières parties, tout va trop vite .Là encore on se rend bien compte que c'est fait exprès mais bon, même si on comprend le but on est pas obligé d'en apprécier le voyage pour autant. On a l'impression d'être balladé sur une autoroute tellement c'est rapide, plat et ennuyant, et qu'on regarde défiler l'histoire par la fenêtre sans qu'elle nous concerne vraiment, en s'endormant et se réveillant périodiquement pour se rendre compte qu'on sait plus où on est ni où on va. Et puis que y'a pas de chauffage dans la voiture et qu'il fait froid xD.
Rhaa, mais justement !
Spoiler:
 
Et puis personnellement, pour continuer ta métaphore, justement, si j'ai pas trouvé le voyage si déplaisant, c'est parce que, même si les autres passagers sont chiants et que y'a rien de vraiment intéressant à voir ni à faire, les paysages sont quand même de toute beautés tout de même ! Ca m'étonne moult que t'aies pas plus accroché que ça sur l'écriture en fait :/
Karasu a écrit:
Bon la troisième partie m'a moins dérangé, parce qu'elle se bouge enfin, ça a juste confirmé ce que je pensais depuis pas mal de temps déjà.
Spoiler:
 
Arf, en fait, c'est juste qu'on aime pas les mêmes trucs je crois, parce que sérieux, l'action ça me dérange pas d'habitude, mais là ça me saoulait juste que ça mène à rien en fait -.-'
Et je suis aussi fort moult impressionnée : perso, j'avais pas du tout deviné
Spoiler:
 

Mais en fait, ce sur quoi j'avais vraiment envie d'entendre d'autres réactions, c'était sur l'autre rebondissement final
Spoiler:
 

Breffons, c'est trop gentil d'avoir voulu le lire parce que je te l'avais demandé :3 Je me disais bien que c'était pas le livre du siècle, mais je pensais quand même pas que ça serait aussi douloureux, désolée ! xD

hs : en prévisualiant mon post, je viens de me rendre compte d'un truc trop drôle (enfin pas non plus à se tapper les cuisses par terre, hein !), c'est que parfois les spoilers sont hyper longs, et pis là au contraire, ils font une phrase maximum ^^ Ca montre bien que en fait ya pas grand chose de compliqué dans ce livre, même si c'est tout bizarre, et ce justement parce que tout est expliqué, calculé d'avance, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Kinoko
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 12314
Date d'inscription : 31/08/2008
Féminin
Age : 26
Humeur : akada miamiam

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Mer 19 Sep - 10:47

J'avoue que pour avoir lu vos commentaires et vos spoilers bin j'ai compris tout le livre What a Face

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://tsuki-no-kioku.forumactif.org
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Mer 19 Sep - 15:17

Kohaku a écrit:

Spoiler:
 
Totafé, mais là en l’occurrence ça oscille entre rêve et réalité et je trouve que c'est pas bien fait. Soit il choisi l'un, soit il choisi l'autre, point. XD

Koha a écrit:

Certes moult. Enfin, ça dépend : le Masque, tu l'inclus dans la liste des intéressants mais pas assez développés ou dans celle des chiants ? Nan, parce que sérieux, plus inutile y'a pas ! (enfin si, y'a, mais c'est un motif sérieux de procès). J'ai juste pas compris son rôle, ni pourquoi il se pointait ni rien en fait ! C'est d'ailleurs pour ça que quand ça commence à parler pas mal de lui ça saoule. La vieille et le mioche sont choupis par contre, j'aime bien.

Oui, je parlais par exemple du mioche (et pourquoi il est blond hein ? O.o alors qu'il est brun ! xD de la vieille et de Iris aussi. (j'ai pas compris pourquoi elle était là, elle aussi d'ailleurs ^^")
Le masque est assez inutile, et j'ai pas trop compris pourquoi quand elle le blesse, elle se blesse elle même. Y'a trop d'éléments qui restent inexpliqués en fait >.<
Mais je pense que y'avait des trucs intéressant à faire avec le Masque, il a du potentiel ce personnage, seulement bah son rôle au final, il est pourri.
Sinon, bah c'est la représentation dans l'esprit d'Anna de son amoureux IRL qui tente de la faire revenir à la vraie vie.
Et d'ailleurs, j'y pense, pourquoi ça arrive qu'aux filles ? Et y'a un truc que j'ai pas pigé :
C'est sensé être l'imagination de Anna, on est d'accord. Et ben pourquoi dans son imagination, y'a d'autres personnes, enfin je veux dire, les autres filles qui ont réussi à partir, je vois pas ce qu'elles viennent faire là. Je veux dire que la thèse de l'imagination et de l'inconscient, ça tient pas trop, y'a trop d'éléments divergents et totalement indépendants de Anna qui ont rien à faire dans son subconscient, et qu'on comprend pas trop où est le rapport.
Enfin je me comprend, je sais pas si toi t'as compris par contre xD


Koha a écrit:
Moult. L'histoire, c'est vraiment carrément pas me point fort ^^ D'où le rattrapage (à mon goût, mais apparemment pas du tien) in extremis par l'écriture.
J'agree, l'écriture est plutôt jolie, c'est dommage que le reste suive pas.

Kohaku a écrit:
Okay, ça aussi c'est un des trucs qui m'avait le plus génée, genre c'est ultra poétique et chou et onirique et tout ce que tu veux, et l'héroine est matérialiste au possible, y'a des descriptions des élites et des bals hyper chiantes ... Quand à l'ambiance froidée, j'avais hyper bien aimé au début ! (bon, à la longue, ça devenait vite répétitif, mais j'ai trouvé ça pas mal quand même, et surtout hyper cohérent avec toute l'histoire quand on regarde en arrière.
Moué. (commentaire trodelamorkitu ! )

Kohaku a écrit:

Rhaa, mais justement !
Spoiler:
 
Personnellement je me sens concernée par mes rêves. xD ça me donne pas cette impression là.

Kohaku a écrit:
Et puis personnellement, pour continuer ta métaphore, justement, si j'ai pas trouvé le voyage si déplaisant, c'est parce que, même si les autres passagers sont chiants et que y'a rien de vraiment intéressant à voir ni à faire, les paysages sont quand même de toute beautés tout de même ! Ca m'étonne moult que t'aies pas plus accroché que ça sur l'écriture en fait :/
Bah justement tout est flou, l'atmosphère est pas nette, c'est malsain, moi j'vois pas de jolies paysages, ça tombe en ruine si tu vois ce que je veux dire xD.
enfin de ce côté là, on peut dire que le livre est métaphorique ^^

Koha a écrit:

Arf, en fait, c'est juste qu'on aime pas les mêmes trucs je crois, parce que sérieux, l'action ça me dérange pas d'habitude, mais là ça me saoulait juste que ça mène à rien en fait -.-'
Et je suis aussi fort moult impressionnée : perso, j'avais pas du tout deviné
Spoiler:
 
Nan mais t'as raison, ça mène trop à rien, mais on est quand même content qu'elle se bouge enfin les fesses xD même si même dans l'action elle est TROP PAS douée !
Et sinon, c'est normal, je sui une inspectrice, héhé 8D et puis l'histoire c'est pas moult original le coup du coma ^.^
Koha a écrit:

Mais en fait, ce sur quoi j'avais vraiment envie d'entendre d'autres réactions, c'était sur l'autre rebondissement final
Spoiler:
 

Et bah ça j'ai trouvé que c'était une bonne idée. =] et bien traitée, pour le coup c'était un bon point du livre xD

Koha a écrit:
Breffons, c'est trop gentil d'avoir voulu le lire parce que je te l'avais demandé :3 Je me disais bien que c'était pas le livre du siècle, mais je pensais quand même pas que ça serait aussi douloureux, désolée ! xD
C'était moins douleureux que le livre de Meg Rossoff, mais faut vraiment que j'arrête de suivre tes recommandations littéraires X'DD non je rigole, j'aime lire donc c'est pas vraiment génant de lire, hein, j'ai exégéré un peu xD, et puis je trouve tellement plus de choses à dire sur quelque chose quand je l'aime pas donc du coup c'est marrant de faire la liste de tout ce qui m'avait pas plu XD.

koha a écrit:
hs : en prévisualiant mon post, je viens de me rendre compte d'un truc trop drôle (enfin pas non plus à se tapper les cuisses par terre, hein !), c'est que parfois les spoilers sont hyper longs, et pis là au contraire, ils font une phrase maximum ^^ Ca montre bien que en fait ya pas grand chose de compliqué dans ce livre, même si c'est tout bizarre, et ce justement parce que tout est expliqué, calculé d'avance, etc.

En fait il nous embrouille pour rien. What a Face

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Lun 20 Mai - 20:33

UP POUR KOHA !!

XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kinoko
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 12314
Date d'inscription : 31/08/2008
Féminin
Age : 26
Humeur : akada miamiam

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Lun 27 Mai - 14:23

Ouaip d'abord !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://tsuki-no-kioku.forumactif.org
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Lun 27 Mai - 19:49

parce que j'avais fait une belle réponse en plus !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kinoko
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 12314
Date d'inscription : 31/08/2008
Féminin
Age : 26
Humeur : akada miamiam

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Mer 29 Mai - 17:21

C'est sur !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://tsuki-no-kioku.forumactif.org
Etyncelle
Briseur de Pluie
Briseur de Pluie
avatar

Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/04/2013
Féminin
Age : 19
Localisation : Dans le pays qui vous fait tout ces bons chocolats èé!

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Jeu 30 Mai - 18:52

Hein? Bizarrement moi j'avais bien aimé, l'atmosphère froide, on a l'impression que ça résonne. Bref, j'avais aimé l'atmosphère. Puis excusez-moi, mais quand on rêve, on ne s'en rends pas forcément compte .___. ...
Peut-être que vous devriez essayer de le lire à 1h du mat' quand vous devenez hyper sensible et avez le cerveau à moitié déconnecté? .0. (Non, j'ai pas fais ça mais presque xD)
Revenir en haut Aller en bas
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Sam 1 Juin - 13:36

oui on s'en rend pas compte quand on rêve, je dis pas le contraire. Je dis juste que de toute manière, éveillée ou endormie, elle a juste des réactions débiles. ou pas de réactions du tout d'ailleurs, c'est ça le problème XD What a Face
et si faut avoir le cerveau déconnecté pour apprécier un livre, je vois pas trop l’intérêt ^^"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kinoko
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 12314
Date d'inscription : 31/08/2008
Féminin
Age : 26
Humeur : akada miamiam

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Sam 1 Juin - 19:36

Dis donc, vous êtes trois à avoir lu ce livre ! c'est fou ça

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://tsuki-no-kioku.forumactif.org
Kohaku
Chevalier du Néant
Chevalier du Néant
avatar

Nombre de messages : 6122
Date d'inscription : 27/08/2010
Féminin
Localisation : la-la-land !
Humeur : Rha mais rhaaaa quoi !

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Mar 25 Juin - 13:24

Euh, nan, mais je crois qu'on s'est mal comprises Kara en fait ^^'
On dirait que tu voudrais faire un concours d'argumentation avec toi qui est contre le livre, et moi qui suis pour, mais le seul problème c'est que je crois pas avoir jamais dit que je l'avais aimé à ce point ou alors je me suis vraiment mal exprimé ! ^^' J'avais trouvé l'écriture belle, l'ambiance intéressante et le dénouement euh ... spécial, mais bon, ça s'arrête là quoi ! Il me semble que j'avais bien admis que le livre avait des faiblesses assez vertigineusement trop grande pour être comblées jusqu'au nivellement x) (rholala, je sais pas si je me fais comprendre, mais je m'inspire à moi-même des bien marrantes images dis donc !)
Revenir en haut Aller en bas
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Mer 26 Juin - 10:59

nan nan mais oui mais j'avais bien compris hein, c'était juste une discussion et ça me stressait de voir rien derrière mon long message XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku
Chevalier du Néant
Chevalier du Néant
avatar

Nombre de messages : 6122
Date d'inscription : 27/08/2010
Féminin
Localisation : la-la-land !
Humeur : Rha mais rhaaaa quoi !

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Mer 26 Juin - 19:38

Hihi, c'était juste pour vérifier qu'on avait tous bien lu ton long message sur lequel t'avais passé 30 ans en fait ??? x)
En tous cas, je trouve pas ça si bizarre que ça qu'on soit 3 à l'avoir lu. Je crois que c'est un auteur français assez connu, donc qu'on soit 2 c'est assez normal, et la troisième, c'est juste que Kara est trop choupi et qu'elle écoute de mauvais conseils :3
Revenir en haut Aller en bas
Karasu
Capitaine de la Lune
Capitaine de la Lune
avatar

Nombre de messages : 13811
Date d'inscription : 01/09/2008
Féminin
Humeur : la fougère gère =D

MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   Sam 29 Juin - 7:18

bah oui voilà quoi !! XD

et oui mais non mais j'aime bien m'intéresser aux trucs que vous nous faites découvrir sur le forum (surtout que je pouvais l'empreinter gratuitement à la bibli Razz) des fois c'est cool, des fois ça l'est moins ... xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal de givre à New York -- Fabrice Colin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bal de givre à New York -- Fabrice Colin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Colin, Fabrice] Bal de givre à New-York
» [Fabrice Colin] Bal de givre à New York
» LA MALEDICTION D'OLD HAVEN de Fabrice Colin
» LES ETRANGES SOEURS WILCOX (Tome 2) L'OMBRE DE DRACULA de Fabrice Colin
» Le mensonge du siècle, Fabrice Colin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki no Kioku :: La face cachée de la Lune :: La tête dans les Etoiles :: Littérature :: Romans-
Kinoko et Karasu | 2008-2013 TSUKI NO KIOKU
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit